Newsletters

Pour recevoir la newsletter
indiquez une adresse email valide

Sondage
Qu'est ce qui peux vous faire déplacer à l'ERN cette saison ?
Lumière sur

Simon JOLY

36 ans
Gardien de But

Equipe C, un nul et quelques regrets

le 25/03/2018 - lu 169 fois

Besançon Foot 5 - Roche Novillars 3 : un partout


Disposant comme la semaine dernière d'un effectif réduit, les rochois ont abordé la rencontre en mode commando avec à leur tête un Futfut, vétéran de bien des campagnes.
Si la possession de balle est bisontine en début de rencontre, les locaux ne parviennent pas à prendre en défaut l'arrière-garde ententiste, dirigée par notre ex néo avant-centre Cédric Berreur, revenu en défense centrale pour les besoins  de la cause. Les rochois se montrent dangereux sur des contres rapidement menés. Dragan effectue plusieurs débordements mais la qualité de ses centres est plus proche du dommage collatéral que de la précision chirurgicale.
A la 25ème minute, après un bon travail côté droit, un joueur ententiste, soldat inconnu dont, je m'en excuse, sans doute surpris par tant de clairvoyance, je n'ai pu noter le nom, lance parfaitement John plein axe. Notre tirailleur sénégalais transperce les lignes adverses et s'en va battre le gardien d'un plat du pied plein d'assurance. Un but qui vient récompenser le travail de sape de notre milieu de terrain.

Malheureusement, en fin de mi-temps, les visiteurs commencent à piocher physiquement et sont moins présents dans les duels. Besançon Foot en profite pour recoller au score juste avant la pause d'une frappe tout en finesse de leur attaquant qui se loge dans le petit filet de notre infortuné Marcel. Égalisation, il faut l'avouer assez logique au vu de la physionomie du match.


Au retour des vestiaires, la pression des locaux se fait de plus en plus forte. Les rochois, pas vernis avec la sortie sur blessure de Simon, reculent de plus en plus. Pour d'autres, les crampes se font sentir. Les tranchées sont plantées devant notre surface. Les situations chaudes se multiplient pour Besançon Foot mais les ententistes font preuve d'une grosse abnégation et ne cèdent pas. Ils sont même proches de marquer sur 2 contres que Nacim, tout juste revenu de blessure, ne peut conclure. A un quart d'heure de la fin,nous sommes contraints de changer de portier, Jerem, touché à la cheville, ne pouvant plus tenir sa place sur le champ. Malgré toutes ces péripéties, les rochois tiennent. Marcel nous invente même le concept de gardien / stoppeur / avant-centre. Hommage sans doute au football total du Grand Ajax, dans un genre beaucoup plus rustique. En fin de rencontre, les visiteurs ont les opportunités de réaliser le hold-up mais ne parviennent pas à lancer idéalement Tim, pourtant souvent esseulé. Une dernière frappe de Nacim oblige le portier local à une jolie claquette pour maintenir un score de parité.
Au final, si nous pouvons nous montrer satisfaits du point obtenu, tant les joueurs se sont arrachés, notamment en 2nde période, pour ne pas encaisser un 2ème but, on peut toutefois nourrir quelques regrets, car avec un peu plus de monde sur le banc,  nous aurions pu mettre cette équipe plus en difficulté. Félicitations aux joueurs pour leur état d'esprit, à conserver si l'on veut se maintenir.

 

réalisé par les infos du sport